Partager

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedIn


Les travaux de construction de la nouvelle gare EOLE (prolongement du RER E vers l’ouest), située sous le CNIT à la Défense, sont actuellement en cours.

Démarrés en 2015, ils devraient conduire à la mise en service de la gare et de la nouvelle ligne créée, en 2022, après 68 mois de travaux et 12 mois d’essais.

Un chantier emblématique pour setec, dont les équipes pluridisciplinaires assurent la maîtrise d’œuvre complète de la nouvelle gare, des correspondances, des émergences et des tunnels réalisés en méthode conventionnelle sur le secteur de La Défense.

Rencontre avec les équipes setec sur site.

 

La « faille » réalisée sur plusieurs niveaux de parkings sous le CNIT

De très fortes contraintes environnementales à gérer

Situé dans une zone très dense et sous exploitation pendant toute la durée du chantier, le chantier génère de très fortes contraintes.

Sous les commerces et hôtel en activité du CNIT, à proximité immédiate du parvis de la Défense, des tours et des voies de circulation intense, il nécessite la mise en place de méthodes particulières.

 

Chantier EOLE - La Défense

L’enjeu : maîtriser toutes les nuisances liées au bruit et aux vibrations et réduire l’impact du chantier au maximum de façon à préserver l’environnement.

 

 

 

 

« Le chantier doit générer le moins d’impact possible sur les ouvrages avoisinants. Nous effectuons un suivi quotidien par auscultation, rendu très difficile par la situation à proximité de nombreux bâtiments sensibles. Nous contrôlons les déplacements et tassements éventuels, ainsi que les niveaux sonores. Les commerces du CNIT restent en exploitation pendant toute la durée des travaux ».

Samir Benouis, géotechnicien

 

La reprise en sous-œuvre : une phase très délicate

Des travaux de génie civil ont démarré sous le CNIT. Une première ouverture, appelée « faille » a été réalisée sur plusieurs niveaux de parking. Cette ouverture permet d’acheminer les matériaux et matériels au dernier niveau, directement depuis le niveau de la voirie et d’extraire les déblais. Elle servira d’émergence entre la gare EOLE et le CNIT.

Une dalle, sous laquelle sera creusée la gare, va être créée.

Seront également créées les correspondances avec le RER A, la ligne 1 du métro, le transilien, le T2 et à terme, la ligne 15.

 

Julie Pinto

 

 

 

 

 

 

« La reprise en sous-œuvre est une phase extrêmement délicate et complexe à réaliser. Nous sommes en train de creuser sous un bâtiment en R+11. Le bâti existant reposera sur les nouvelles fondations, que nous créons actuellement. »

Julie Pinto, ingénieur secteur CNIT Regnault.

 

Quelques chiffres clés

  •  15 personnes détachées sur site, 140 personnes au total
  • Reprise en sous-œuvre de 130 poteaux du CNIT, chargés jusqu’à 1500 tonnes
  •  1560 micropieux créés pour la reprise en sous-œuvre

 

Toutes les compétences du groupe setec sont sollicitées sur ce chantier extrêmement complexe.

 

setec assure la maîtrise d’œuvre d’EOLE, de la ligne 15 sud-ouest et de la ligne 14 sud. Attributaire de l’assistance à maîtrise d’ouvrage géotechnique pour les lignes 16 et 18 ainsi que de la maîtrise d’œuvre systèmes pour les lignes 15, 16 et 17 en partenariat avec EGIS.

setec a remporté en 2016 les maîtrises d’œuvre de la ligne 15 ouest et du site de maintenance et de remisage d’Aulnay-sous-Bois.